Publication
Cover of publication

La logistique urbaine face aux défis économiques et environnementaux

20 octobre 2020

La logistique urbaine fait face à des défis inédits en matière économique et environnementale

D'une part, la crise de la Covid-19 a attiré l'attention sur les enjeux cruciaux de sécurisation de la supply chain, d'autre part, elle a accéléré et complexifié des tendances de fond relatives aux modes de consommation et de distribution de plus en plus exigeants, innovants et soumis à des attentes accrues en matière de Responsabilité Sociétale et Environnementale (RSE) de la part des clients. En parallèle, les flux de transport de marchandises s'inscrivent dans un écosystème urbain de plus en plus saturé, et au cœur d'enjeux de santé publique et d'écologie. Ces mutations ont des conséquences majeures notamment sur la gestion des flux, des retours, des déchets, des emballages. Aussi, transporteurs logisticiens et acteurs publics doivent-ils favoriser l'émergence d'un nouveau modèle plus durable, responsable et au service du client final.

1. Constat et enjeux - Le transport et la logistique face à la saturation de l'espace urbain

La croissance de la logistique urbaine va fortement s'accélérer dans les années à venir. Chaque jour, une personne sur dix est destinataire d'un colis et le marché de la logistique croît de 5% par an. D'ici à 2030, les livraisons ultra urbaines augmenteraient de 8% par an selon les scenarii envisagés au sein de treize pays. A horizon 2050, le fret routier urbain mondial augmenterait de +2%.

Au sein de l'urbain (les villes), l'"ultra urbain" est particulièrement saturé. L'ultra urbain représente 5% de la population soit 3 millions de personnes au sein de "l'urbain" en France et moins de 1% du territoire : Paris, Lyon, Marseille, Nice et Toulouse. Ces zones sont en moyenne 4,4 fois plus denses que les autres grandes villes françaises et leur taux de congestion est supérieur à 30%.

Dans ces espaces urbains déjà saturés, la hausse des flux logistiques confronte ainsi les acteurs de la logistique à quatre enjeux majeurs :

Enjeu 1 – Les acteurs de la logistique confrontés à une complexité croissante des attentes clients : chaque individu devenant client à part entière de la logistique

Le B2C définit désormais autant les besoins de la logistique que le B2B. Le secteur du B2B représente 80% des flux logistiques ultra urbains en France, mais avec la croissance de l'e-commerce alimentaire et non alimentaire, le B2C se développe et change profondément les normes en matière de livraison à domicile.

La population ultra urbaine est la première cible des services de livraison à domicile car elle se caractérise par un pouvoir d'achat supérieur à la moyenne nationale, une motorisation limitée et de fortes contraintes temporelles. A Paris, plus de 60% de la population choisit ce mode de livraison pour l'alimentaire, contre 37% pour le territoire national.

Les clients attendent des entreprises des efforts importants en matière de coûts, de délais, de praticité et de flexibilité. Cette tendance est accentuée par la surenchère des acteurs comme Amazon Prime, et le développement des services de livraison "ultra rapides" qui changent le référentiel temporel.

Enfin, la crise de la Covid-19 a eu des conséquences sur la densification de la logistique urbaine notamment via une accélération de la pénétration du commerce alimentaire en ligne, et le développement des modes alternatifs à la livraison à domicile.

Enjeu 2 – Des embouteillages, de la pollution et des nuisances sonores à endiguer de la logistique urbaine

L'intensité croissante des flux logistiques est à l'origine de nuisances pour les populations, or les véhicules logistiques représentent 20% du trafic urbain et causent 30% de la pollution en ville.

Face à ces nuisances, les villes ont développé plusieurs types de solutions pour réguler les flux logistiques et renforcer leur prise en compte dans l'élaboration de leurs politiques (e.g. restrictions de circulation dans certaines zones ; incitation à la conversion des véhicules utilitaires vers des énergies moins polluantes ; établissement de péages urbains pour le fret)…

Enjeu 3 – Un durcissement des cadres législatifs français et européen

Les acteurs de la logistique urbaine sont par ailleurs confrontés à des évolutions fortes du cadre réglementaire, accélérant la migration de leurs flottes vers des véhicules plus respectueux de l'environnement. En France, par exemple, la Loi d'Orientation des Mobilités (2019) prévoit le "verdissement des mobilités" avec la fin de la vente d'ici à 2040 des véhicules "à carburants fossiles". En Europe, d'autres villes ont initié des démarches similaires. Depuis le 1er janvier 2020, les véhicules diesel sont proscrits dans les rues de Copenhague et d'Oslo.

Enjeu 4 – Un vivier d'emplois à professionnaliser

La crise de la Covid-19 a évidemment mis en valeur la contribution essentielle de la logistique pour l'économie du pays et a fortiori de la logistique urbaine pour l'activité des commerces en ville. La livraison en ville est génératrice d'emplois, mais est souvent controversée en raison de la nature précaire des contrats et des conditions de travail. Aussi, la régulation de ces emplois est cruciale pour garantir une protection minimum des personnes, des contrats plus pérennes et une formation renforcée des chauffeurs-livreurs.

2. Recommandations pour repenser et accroître l'efficacité des flux logistiques au sein des métropoles

Cette étude propose trois types de recommandations pour optimiser les flux logistiques ultra urbains en France et en Europe.

Recommandation 1 – Etablir des normes communes : vers une convergence des intérêts publics et des logisticiens

Passer d'une réflexion "en silo" à une collaboration efficiente via l'établissement de normes communes. Le transport de marchandises de manière efficace, fiable, rapide, durable et transparente au sein des centres-villes dans un premier temps, puis au sein de l'UE dans un second temps nécessite :

  • L'harmonisation des règles de dimensionnement des colis pour faciliter leur agencement ;
  • La définition d'une politique partagée d'utilisation des données ;
  • La standardisation des normes environnementales européennes ;
  • L'incitation à la mutualisation entre acteurs du transport logistique.

Recommandation 2 – Renforcer la coopération entre acteurs pour créer un écosystème logistique plus efficace

Développer de nouvelles approches de collaboration ne faussant pas l'environnement concurrentiel du secteur de la logistique, dès lors que l'ensemble de l'écosystème fonctionne selon des normes communes. Différentes solutions peuvent être mises en place :

  • A minima, le fournisseur de technologie et l'opérateur de transport pourraient s'associer et développer des solutions innovantes à moindre frais (e.g. : coffres de véhicules particuliers pour la livraison des colis).
  • A maxima, il serait notamment envisageable de mutualiser le stockage et le transport en repensant les schémas logistiques des grands distributeurs et des industriels.

Recommandation 3 – Repenser les espaces logistiques rares et saturés

Utiliser les infrastructures existantes de manière plus intelligente en exploitant par exemple leur verticalité ou leur disponibilité ponctuelle. Plusieurs pistes peuvent être poursuivies, comme :

  • Le développement des centres de distribution mobiles et fixes éphémères ;
  • L'utilisation des voies réservées aux bus pour décharger les cargaisons la nuit ;
  • Le développement de points de ramassage en libre-service ;
  • L'étoffement des lignes de fret fluviales et ferroviaires ;
La création d'extensions verticales pour accroître la surface disponible des plateformes logistiques

Quels sont les nouveaux modèles émergents pour les logisticiens ? Quels sont les axes prioritaires d'investissements dans les nouvelles technologies et les transports verts ? Comment votre entreprise peut-elle optimiser son modèle économique pour répondre aux attentes des clients dans un contexte de saturation de l'espace urbain et d'inflation législative ?

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à nous contacter, nous serions ravis d'échanger avec vous sur le sujet.

Download study
blue background
Étude

La logistique urbaine face aux défis économiques et environnementaux

{[downloads[language].preview]}

D'une part, la crise de la Covid-19 a attiré l'attention sur les enjeux cruciaux de sécurisation de la supply chain, d'autre part, elle a accéléré et complexifié des tendances de fond relatives aux modes de consommation et de distribution de plus en plus exigeants, innovants et soumis à des attentes accrues en matière de Responsabilité Sociétale et Environnementale (RSE) de la part des clients.

Published octobre 2020. Available in
Portrait of Didier Bréchemier
Senior Partner
Paris Office, Western Europe
+33 1 5367-0926
Portrait of Gabriel Schillaci
Principal
Paris Office, Western Europe
+33 1 53 67 03 38