Publication
Cover of publication

Le marché du démantèlement nucléaire en Europe

Portrait of Emmanuel Fages
Partner
Paris Office, Western Europe
+33 1 5367-0390
17 mars 2020

Depuis le début des années soixante, 178 réacteurs nucléaires ont été arrêtés dans le monde et plus de la moitié de ces réacteurs sont situés en Europe. Pour répondre aux futures problématiques du secteur, avec Assystem, second Groupe d’ingénierie indépendant nucléaire dans le monde, nous avons réalisé une étude permettant de comprendre les enjeux du démantèlement nucléaire en Europe, ainsi que des recommandations pour la filière.

Chiffres clés de l’étude

• Le parc nucléaire mondial compte environ 450 réacteurs de puissance, un nombre relativement stable depuis 30 ans.

• A ce jour, 178 réacteurs nucléaires ont été arrêtés dans le monde depuis le début des années soixante et plus de la moitié d'entre eux est située en Europe. Parmi les réacteurs à l'arrêt, seuls 19, ont, à ce jour été complètement démantelés.

• En Europe, en 2019, l'âge moyen du parc nucléaire est de 33 ans et 90% de la base installée (soit 164 réacteurs) aura atteint 40 ans d'ici à 2040, soit la durée de vie initiale prévue pour de nombreuses centrales.

• Marqué jusqu'à présent par une durée de démantèlement souvent supérieure à la durée d'exploitation du réacteur, le processus de démantèlement est techniquement réalisable mais non industrialisé.

• Les différentes études réalisées récemment à travers le monde montrent un coût de démantèlement par réacteur qui diffère fortement, pouvant aller de 200M€ à 1 000M€ avec une moyenne se situant autour de 550M€.

Le démantèlement couvre l’ensemble des activités techniques et administratives réalisées après l’arrêt définitif d’une installation nucléaire, afin d’atteindre un état final prédéfini où la totalité des substances dangereuses et radioactives a été évacuée de l’installation.

Si le démantèlement des centrales nucléaires ne pose a priori pas de défis technologiques majeurs, son industrialisation et la maîtrise des plannings à long-terme vont devenir des enjeux de premier plan pour la filière.

Les projets de démantèlement se caractérisent par une incertitude forte sur les données d’entrée et de sortie du projet :

  • Incertitudes liées à l’état radiologique des installations à démanteler et aux modifications physiques réalisées sur l’installation au cours de son existence, autrement dit l’état initial de l’installation à démanteler ;
  • Incertitudes liées à la chaîne industrielle et logistique pour traiter et stocker les déchets qui seront produits au cours des opérations de démantèlement.

Grâce à la puissance de sa filière, ses savoir-faire et la diversité de ses acteurs, la France dispose de tous les atouts et compétences requises pour structurer une offre pionnière du démantèlement de centrales nucléaires en Europe.

Pour y parvenir et in fine, favoriser l’apparition d’acteurs français équipés pour conquérir des marchés à l’international, nos recommandations sont les suivantes :

1) Capitaliser sur le cadre désormais fourni par la PPE (Programmation Pluriannuelle de l'Energie) pour donner de la visibilité à la filière et la lancer

2) Clarifier la répartition des rôles et des modèles d’affaires

3) Travailler de concert avec les services de l’Etat pour une harmonisation de certains points réglementaires

4) Utiliser les outils digitaux pour favoriser l’industrialisation

5) S’inspirer des pratiques d’autres secteurs

blue background
Étude

Le marché du démantèlement nucléaire en Europe

{[downloads[language].preview]}

Enjeux et recommandations pour la filière

Published mars 2020. Available in