Publication
Cover of publication

The road to AI

7 janvier 2020

L'Allemagne, le Royaume-Uni, la France et Israël en course pour devenir les leaders financiers de l'AI

"L'écosystème européen de l'IA est fragmenté et souffre d'un manque d'intégration."
Portrait of Emmanuel Touboul
Managing Director Roland Berger Tech Ventures
Paris Office, Western Europe

L'accès au capital sera essentiel pour intégrer l'écosystème européen de l'IA. Les tendances des flux d'investissement montrent l'ampleur de l'interdépendance au sein de l'écosystème européen, ainsi que ses interconnexions avec les leaders mondiaux de l'IA, à savoir les États-Unis (US) et la Chine. Une stratégie coordonnée en matière d'investissements, de talents et de réglementation renforcerait l'écosystème européen de l'IA et placerait l'Europe en bonne voie vers le leadership mondial.

Roland Berger et France Digitale ont effectué des recherches documentaires et ont constitué une base de données originale qui couvre 28 membres de l'Union européenne plus la Norvège, la Suisse et Israël. La France, l'Allemagne, le Royaume-Uni et Israël représentent 80% des investissements dans les startups d'IA de 2009 à 2019. L'analyse qui suit se concentrera donc sur ces quatre pays, car les investissements provenant d'ailleurs sont trop peu nombreux pour en tirer une analyse pertinente.

Un écosystème d'IA florissant

Les quatre leaders en termes de nombre de startups dans l'IA (Royaume-Uni, France, Israël et Allemagne) attirent 80% du montant total des fonds levés dans ce secteur sur la période 2009-2019, soit 8,6 milliards d'USD sur un total d'environ 10,8 milliards d'USD de fonds levés par les startups dans l'IA.

Une stratégie coordonnée en matière d'investissements, de talents et de réglementation renforcerait l'écosystème européen de l'IA et placerait l'Europe en bonne voie vers le leadership mondial.
Une stratégie coordonnée en matière d'investissements, de talents et de réglementation renforcerait l'écosystème européen de l'IA et placerait l'Europe en bonne voie vers le leadership mondial.

Des investissements toujours plus importants dans les start-ups européennes d'IA

Globalement, les investissements dans les start-ups d'IA attirent de plus en plus de fonds depuis 2014, avec un taux de croissance annuel combiné de 55% pour chaque pays.

Le rapport "The road to AI" réitère la tendance mise en évidence dans notre étude de 2018. L'écosystème européen de l'IA, sous l'impulsion de la France, du Royaume-Uni et de l'Allemagne, a connu une croissance au cours des cinq dernières années, avec un taux de croissance annuel des fonds levés par les startups atteignant 55% et la France arrive en tête en terme d'attractivité pour l'investissement.

Cependant, l'écosystème européen de l'IA est encore fragmenté et souffre d'un manque d'intégration, ce qui est d'autant plus menacé par le Brexit prévu pour le 31 janvier 2020.

C'est pourquoi 2019 représente une étape importante pour l'avenir de l'écosystème européen unifié de l'IA. La nouvelle Commission européenne, avec sa feuille de route politique ambitieuse, devrait saisir l'opportunité de concevoir un cadre réglementaire favorable pour la prochaine décennie, en phase avec les écosystèmes européens de l'IA.

Roland_Berger_STU_545_AI_Global_Index_2019_DT
Étude

The road to AI

{[downloads[language].preview]}

Dynamique de l'investissement dans l'écosystème européen

Published janvier 2020. Available in
Pour en savoir plus
Portrait of Emmanuel Touboul
Managing Director Roland Berger Tech Ventures
Paris Office, Western Europe
+33 6 6916-9769