Publication
Cover of publication

GovTech en France: état des lieux et perspectives

Portrait of Axelle Lemaire
合伙人, Global Head of Terra Numerata
巴黎办公室, 西欧
2019年11月14日
Soutenir les startups, c'est aussi leur permettre de collaborer avec la sphère publique pour les aider à trouver des débouchés commerciaux. Pour répondre aux défis communs en matière de santé, de mobilité durable, d'éducation, de sécurité, les services publics ont tout intérêt à se renforcer en définissant leurs besoins au plus près de l'innovation entrepreneuriale dans les territoires.
Portrait of Axelle Lemaire
合伙人, Global Head of Terra Numerata
Paris Office, Western Europe

A l'occasion du 2ème sommet des GovTech* en France, nous avons réalisé, en partenariat avec Public, l'étude "GovTech en France: état des lieux et perspectives".


  • La "Govtech" en France : un secteur en développement pour renforcer l'action publique et la croissance des startups

Si 200 milliards d'euros, soit 8% du PIB français, sont dépensés chaque année par les acteurs publics (Etat, opérateurs nationaux, organismes de protection sociale, collectivités locales, établissements publics de santé) auprès d'entreprises privées, le marché de la vente de produits et services technologiques au secteur public reste très majoritairement occupé par les acteurs en place et les grands fournisseurs informatiques historiques. Néanmoins, les jeunes pousses innovantes y sont de plus en plus présentes : le marché de la GovTech en France est estimé à 16 milliards d’euroset pourrait représenter jusqu'à 20 milliards d'euros en 2024, faisant de la France le plus gros marché de la GovTech en Europe selon une étude réalisée par Public avec Roland Berger. Pour faciliter l'accès aux marchés public aux startups et accélérer la modernisation de l'action publique par l'adoption de solutions nouvelles, les freins juridiques, financiers et culturels au développement de la filière restent cependant nombreux.Dans le but de placer massivement les technologies au service de l'intérêt public dans les secteurs de l'éducation, la ville intelligente, la mobilité, la santé, la sécurité, le dialogue démocratique, la défense et la gestion des ressources humaines, les Govtech gagneraient à être davantage soutenues par lespouvoirs publics.

  • Un marché potentiel significatif

Le contexte macroéconomique français, ainsi que les politiques volontaristes de l'Etat en matière d'innovation, présagent d'un marché dynamique pour les années à venir, avec une croissance annuelle de l'ordre de 2 à 4%. Le marché potentiel des Govtech pourrait ainsi atteindre 20 milliards à horizon 2024. 8 verticales ont été analysées, couvrant 90% du marché potentiel (soit 14 milliards d'euros) : éducation, ville intelligente (volet énergie), mobilité, santé, sécurité, civic tech, défense, ressources humaines. Sur ces verticales, les perspectives de croissance sont favorables : il s'agit de secteurs qui suscitent l'intérêt des pouvoirs publics et qui s'ouvrent lentement mais progressivement aux startups pour gagner en agilité et en rapidité.

600 startups identifiées comme appartenant à la Govtech ont levé plus de 1.5 milliards d'euros en France sur ces verticales depuis 2012, avec une croissance annuelle forte. La Healthtech, dans le secteur de la santé, suscite le plus d'attentions, représentant presque 50% des levées de fonds totales. Les investisseurs interrogés ont confirmé leur appétence pour ces marchés émergents dont les évolutions sont suivies de près.

  • Le rôle crucial des acteurs publics

Le développement des Govtech est directement corrélé à la maturité des acteurs publics à contractualiser avec les startups. Si les investisseurs sont prêts à financer la montée en puissance de ces entreprises, seul l'appui des acteurs publics, clients des Govtech, générera une croissance pérenne et véritable grâce à une structuration du marché. La dépriorisation de l'innovation, le manque d'expérimentations, la complexité des appels d'offre publics, parmi d'autres freins, sont les écueils auxquels se heurtent les startups qui se tournent vers la sphère publique. De leur côté les acheteurs publics encourent des risques réels et ont du mal à intégrer l'innovation dans leurs cahiers des charges et leurs missions.

15 recommandations actionnables, publiées dans le rapport détaillé, ont été élaborées pour éclairer le rôle fondamental des acteurs publics dans le développement de la filière Govtech.

*Les Govtech sont des start-ups technologiques ayant parmi leurs clients au moins un acteur public. Elles ont vocation, à travers leurs activités, à améliorer l'action publique et créer les services publics de demain. Elles représentent aujourd'hui un marché potentiel de 16 milliards d'euros. Cette estimation, certes limitative, se fonde sur l'analyse des dépenses en systèmes d'information et en innovation des principaux acteurs de la sphère publique. Elle souligne un marché adressable déjà significatif.

blue background
研究

GovTech en France: état des lieux et perspectives

{[downloads[language].preview]}

La "GovTech" en France: un secteur en développement pour renforcer l'action publique et la croissance des startups.

Published 十一月 2019. Available in