Article
Quel nouveau paradigme pour l'industrie de défense ?

Quel nouveau paradigme pour l'industrie de défense ?

29 octobre 2023

Un secteur qui doit se transformer pour relever les nombreux défis auxquels il fait face

Dans un contexte sécuritaire mouvant, il est impératif d’anticiper les besoins liés aux menaces, de favoriser l’alignement entre les acteurs publics et privés, et d’adapter les moyens industriels pour permettre au secteur de la défense de faire face à ces nombreux défis.

Pour orienter les choix des décideurs de de secteur stratégique, Roland Berger publie une série d’études qui explorent les transformations en cours dans l’industrie de la défense et analysent la façon dont les avancées technologiques redéfinissent les enjeux pour les forces armées et les acteurs de la défense.

Des menaces multiples

Le contexte mondial actuel est marqué par une résurgence de la rivalité entre puissances, menant à la multiplication des zones de crises autour du globe. Le retour de la guerre en Europe, matérialisé par l'invasion russe de l'Ukraine en 2014 puis en 2022, a notamment exposé les vulnérabilités des capacités militaires européennes et mis en évidence le besoin urgent du continent à repenser les stratégies politiques et industrielles pour faire face à ces évolutions.

Les démocraties sont confrontées à des adversaires exploitant des vulnérabilités visibles et invisibles, notamment à travers des cyberattaques et des campagnes de désinformation. De plus, les menaces évoluent rapidement avec l'émergence de technologies telles que l'intelligence artificielle et les armements autonomes, qui offrent à la fois des opportunités et des risques majeurs pour les nations européennes.

Une transformation du secteur de la défense est donc impérative, afin de permettre une production plus efficace, rapide, adaptable et mixte entre les secteurs civils et militaires pour assurer une continuité de production en période de conflit.

Les nouvelles menaces

Un changement de paradigme qui représente une opportunité de transformation pour l’industrie de défense

Actuellement, les capacités défensives des pays européens seuls ne sont pas en mesure de répondre à l'ensemble des défis sécuritaires du continent. Traditionnellement, les gouvernements se sont concentrés sur le développement et l'acquisition de systèmes hautement sophistiquées, dans le but d'atteindre une supériorité technologique sur le champ de bataille. Les futures plateformes tels que le SCAF, le MGCS et le PANG, restent les principales priorités des industriels de l'armement qui construisent souvent leur stratégie de croissance autour de ces programmes amiraux (et qui ne seront qu’opérationnels d'ici 2035).

L'augmentation des coûts d'acquisition combinée à la baisse des budgets consacrés aux équipements militaires depuis la fin de la guerre froide (malgré une augmentation à la suite de la guerre en Ukraine) a conduit à une réduction du nombre de systèmes opérationnels disponibles pour les forces.

Nombre de plateformes d'armement au sein de l'OTAN

Afin de relever les défis capacitaires, les chancelleries Européennes ont pris des mesures pour réorganiser leur production d’équipements de défense, notamment à la lumière de l'invasion russe de l'Ukraine. En 2022, la France a ainsi annoncé son intention d'adopter une "économie de guerre" pour transformer ses moyens de production. Cette stratégie vise à produire des équipements militaires plus efficacement et plus rapidement.

L’émergence des nouvelles menaces hybrides et les défis d’une guerre de haute intensité souligne la nécessité d’adapter les moyens de défense existants et de développer de nouveaux programmes avec un horizon de temps réduit. Ainsi, il est essentiel que les moyens de production d'équipements soient rapidement sollicités et facilement adaptables. Une des clés de la réussite réside dans le potentiel de mixité de la production des équipements des secteurs civils et militaires, assurant ainsi un cycle de production continu et susceptible de s'adapter aux pics de demande en période de conflit.

Pour aller plus loin

Conscient des défis complexes auxquels sont confrontées les organisations du secteur de la défense, Roland Berger renforce ses investissements dans ce domaine. Nous sommes heureux d'annoncer une série de publications qui serviront de plateforme à nos experts afin d'aider les décideurs du secteur à résoudre leurs dilemmes stratégiques et opérationnels.

Nous poursuivrons l’examen de ces sujets cruciaux dans les prochains épisodes, en plongeant notamment dans les opportunités offertes par les systèmes de défense définis par logiciel de manière plus large, en explorant les possibilités de repenser le modèle d’engagement entre partenaires industriels et forces armées pour accroître l’agilité de la BITD européenne, ou encore en abordant la guerre hybride et en examinant les stratégies de cyberdéfense.

Nous tenons enfin à remercier chaleureusement le Général Autellet et le Général Vigilant pour leur précieuse contribution à cette série de publications.

blue background
Article

Quel nouveau paradigme pour l'industrie de défense ?

{[downloads[language].preview]}

Dans un contexte sécuritaire mouvant, il est impératif d’anticiper les besoins liés aux menaces, de favoriser l’alignement entre les acteurs publics et privés, et d’adapter les moyens industriels pour permettre au secteur de la défense de faire face à ces nombreux défis.

Published octobre 2023. Available in
Portrait of Laurent Benarousse
Associé sénior, Managing Partner France
Paris Office, Western Europe
+212 529 0113-54
Portrait of Manfred Hader
Associé sénior
Hamburg Office, Central Europe
+49 40 37631-4327
En savoir plus