Publication
European PE Outlook 2022 : Tech et santé au menu

European PE Outlook 2022 : Tech et santé au menu

15 mars 2022

Des critères ESG de plus en plus importants, les transactions Small et Mid-cap considérées comme les plus prometteuses

"Les perspectives positives dans les secteurs de la technologie et de la santé s'expliquent par la relative résistance de ces secteurs à la crise et à leur potentiel de croissance comparativement plus élevé."
Portrait of Christof Huth
Senior Partner
Munich Office, Central Europe

L'industrie du private equity européen s'accorde sur le fait que les opportunités les plus intéressantes cette année se situent dans les secteurs de la technologie et de la santé. Leurs perspectives de croissance élevées et leur forte résilience aux crises actuelle sont des éléments clés. Le thème du siècle, la RSE, prend de plus en plus d'importance.

Le secteur du private equity européen a compté près de 2 000 transactions en 2021, son plus haut total depuis 20 ans. Les experts européens du Private Equity interrogés par Roland Berger fin 2021 sur les perspectives d'avenir sont unanimes : l'année 2022 va encore offrir des opportunités d'investissement intéressantes. Selon eux, les perspectives les plus attractives se situeront notamment dans les secteurs des technologies, des médias et des logiciels (85%), de la santé (77%), ainsi que des services et de la logistique pour les entreprises (65%). Des indicateurs figurant dans le European Private Equity Outlook 2022, que Roland Berger publie pour la 13ème fois depuis 2010.

Selon les experts, les perspectives toujours positives dans ces trois secteurs sont dues à leur relative résilience face à la crise et à des opportunités de croissance élevées. 63% d'entre eux s'attendent même à une augmentation du nombre d'opérations de fusions & acquisitions impliquant le Private Equity cette année.

Ces secteurs sont également généralement moins affectés par les répercussions de la guerre en Ukraine, ce qui fait dire aux experts en PE de Roland Berger qu'un niveau d'activité élevé est possible en 2022, après une année 2021 pourtant record.

De grands écarts entre les pays, des opérations small et mid-caps prometteuses

En ce qui concerne les différents marchés en Europe, l'enquête révèle de vrais écarts. Les experts s'attendent à une croissance significative par rapport à l'année dernière en Espagne et au Portugal (3,7%), en Scandinavie (3,5%) et en Allemagne (3,4%). Toutefois, les prévisions pour cette année en Allemagne, en particulier, sont inférieures à ce qu'elles étaient pour 2021 (4,6 %). D'après l'enquête, ce sont le Royaume-Uni et la Grèce qui fermeront la marche cette année, avec des hausses respectives de seulement 1,8 % et 0,4 %, respectivement. Les taux de croissance les plus élevés cette année devraient être enregistrés dans le segment des petites et moyennes capitalisations. Les opérations Small Cap, dont le volume est inférieur à 100 millions d'euros devraient ainsi connaître la croissance plus forte, tandis que le segment des moyennes capitalisations (de 100 à 500 millions d'euros) ne devrait être que légèrement moins dynamique.

Les critères ESG sont importants, et le seront de plus en plus

L'ESG est maintenant considéré comme un élément critique dans le choix des cibles. Parmi les spécialistes du PE, 66% considèrent déjà l'intégration des critères environnementaux, des normes sociales et de la gouvernance d'entreprise durable comme importante, voire très importante. De plus, les spécialistes estiment que l'importance des business models durables dans le secteur du capital-investissement va continuer à croître de manière significative et, selon l'enquête, qu'elle sera dans les cinq prochaines années importante ou très importante pour 80% des personnes interrogées. Les préoccupations environnementales (68%) et l'image de marque/réputation (50%) sont les raisons principales de cette évolution.

La hausse des multiples se poursuit

Les experts interrogés considèrent que la qualité des cibles des transactions devrait être comparable à celle de l'année dernière , voire plus élevée (81%, contre 89% l'année précédente). Néanmoins, neuf spécialistes sur dix considèrent que les multiples payés sont (nettement) surévalués, alors que cet indicateur ne s'élevait qu'à 82% en 2021. Le nombre de sondés qui estiment que les actifs sont valorisés de manière équitable a quant à lui continué de baisser (8%, contre 17% en 2021). Les coefficients de valorisation devraient pourtant continuer à augmenter dans les secteurs cibles appréciés que sont la technologie, la santé et les services aux entreprises.

Répercussions de la guerre en Ukraine

Le PE Outlook est basé sur une enquête réalisée à la fin de 2021, avant que la guerre en Ukraine n'éclate.

À quelques exceptions près, nous ne voyons pour le moment pas d'effets significatifs sur les transactions de PE en Europe occidentale ni d'annulations de celles-ci en raison de la guerre en Ukraine. Cela s'explique également par le fait que le poids économique de la Russie, à l'exception du pétrole et du gaz, est relativement limité sur de nombreux marchés. Les transactions impliquant des entreprises ayant une forte présence en Russie ne sont bien sûr plus envisageables pour la plupart des fonds de capital-investissement compte tenu des sanctions, mais jusqu'à présent, peu de transactions ont été affectées.

Toutefois, plus la crise durera, plus l'impact qu'elle pourrait avoir sur les processus de vente sera important : la guerre accroît l'incertitude quant à l'évolution de l'économie dans son ensemble ou de certains secteurs. Elle réduit également la capacité à anticiper les postes de coût importants (comme l'énergie ou les prix des matières premières) et les marges, ce qui pourrait rendre les investissements en PE plus difficiles à l'avenir.

Demandez l'intégralité du PDF

Sign up now to download the full European Private Equity Outlook 2022 with analysis of current PE market trends and expectations for future developments, and to receive regular insights on private equity and investor support topics.

Pour aller plus loin
Portrait of Christof Huth
Senior Partner
Munich Office, Central Europe
+49 89 9230-8291
Portrait of Sven Kleindienst
Senior Partner
Munich Office, Central Europe
+49 89 9230-8539
Portrait of Sebastien Murbach
Senior Partner
Paris Office, Western Europe
+33 1 70 39-4109
Portrait of Thorsten Groth
Principal
Munich Office, Central Europe
+49 89 9230-8325
Load More