Publication
Une reprise partielle : Comment trois tendances modifient les voyages longue distance

Une reprise partielle : Comment trois tendances modifient les voyages longue distance

25 novembre 2021

L'étude récente de Roland Berger sur les voyages longue distance dévoile les trois perturbations qui réduiront de 20 % la reprise complète des activités.

Jusqu'en 2020, les voyages longue distance (trajets de plus de 250 km) ont connu trois décennies de croissance record. Frappée de plein fouet par la pandémie, la demande a chuté de 40 % pour tous les moyens de transport. A lui seul, le transport aérien a chuté de 66 %.

Trois tendances qui limiteront partiellement les voyages à longue distance dans un avenir proche
La prise de conscience des voyageurs, la durabilité écologique et l'innovation mobile modifieront considérablement la demande de voyages longue distance à l'avenir.
"Les acteurs du secteur doivent s'adapter. Ils doivent rechercher de nouveaux segments de clientèle, reconsidérer leurs modèles d'exploitation et redoubler d'efforts en matière de durabilité."
Portrait of Didier Bréchemier
Senior Partner
Paris Office, Western Europe

Bien qu'une reprise encourageante ait été entamée, l'appétence des voyageurs pour les voyages longue distance a changé à jamais, selon une étude récente de Roland Berger. Une fois que la pandémie sera terminée, le nombre de voyages de loisirs diminuera de 20 % , selon notre enquête auprès de 7 000 voyageurs aux États-Unis, en Chine et en Europe.

Avec l'adoption mondiale de la visioconférence, les voyages d'affaires devraient diminuer encore plus , selon la même enquête : nous prévoyons une baisse de 24 % des voyages longue distance aux États-Unis et en Europe, et une baisse de 21 % en Chine. Les voyages aériens et les voyages d'affaires seront les secteurs les plus lents à se redresser : selon nos données, les voyages d'affaires en Europe ne devraient pas retrouver leur niveau de 2019 avant 2030.

Quels sont les facteurs qui empêchent une reprise complète au cours de la prochaine décennie ? Suite à notre examen des tendances du marché, de l'enquête ci-dessus et des entretiens avec 200 experts de la mobilité, nous pensons que la prise de conscience des voyageurs, la durabilité et l'innovation en matière de mobilité modifieront considérablement la demande de voyages longue distance à l'avenir.

L'impact des changements de comportement, de l'environnement et de l'innovation

D'après nos recherches, voici comment les trois tendances suivantes devraient réduire les voyages longue distance dans un avenir proche :

  1. Le changement de comportement . Que ce soit en raison de l'adoption généralisée de la visioconférence et/ou de la crainte sanitaire à venir , les répondants à notre enquête n'ont plus envie de voyager autant qu'avant. Dans le monde des affaires, les usages en matière de vidéoconférence et de voyages d'affaires ont été profondément modifiés. Certaines grandes sociétés notamment dans les services financiers, ou les entreprises du numérique estiment ainsi que leurs frais de déplacement ne représenteront plus que "la moitié" de ce qu'ils étaient avant la pandémie. C'est un sujet d'efficacité et d'optimisation du temps.
  2. Environnement. L'effort mondial de réduction des émissions carbone d'ici 2030 a été renforcé par la diminution encourageante des émissions pendant la pandémie. Par conséquent, la pression exercée par les gouvernements, les consommateurs, les investisseurs et les employés oblige les entreprises à agir de manière plus responsable.
  3. Innovation en matière de mobilité. Alors que les effets des deux tendances précédentes devraient avoir un impact négatif sur les voyages à longue distance, l'impact de l'innovation en matière de mobilité devrait être neutre avant 2030. Les nouveaux modes de mobilité sont encore en développement mais très prometteur. Des technologies telles que les véhicules autonomes, les trains autonomes, les drones de transport de passagers, les avions électriques pour des vols de courtes distances pourraient cependant préconfigurer la mobilité de demain. Ces technologies restent malgré tout confrontées à d'importants défis technique et d'infrastructures. Si leur impact à court terme sera neutre (0 %), les nouveaux modes de mobilité auront un impact positif à moyen et long terme, notamment sur les déplacements continentaux et intérieurs en avion et en train.

"Si les États-Unis et la Chine devraient se redresser rapidement grâce à une forte demande intérieure et à la réduction des restrictions, l'Europe ne retrouvera pas les niveaux d'avant la pandémie avant 2026."
Portrait of Jan-Philipp Hasenberg
Senior Partner
Hamburg Office, Central Europe

Comment les acteurs du secteur des transports longue distance peuvent réagir

Il est évident que les gens ne cesseront pas de voyager sur de longues distances pour des raisons personnelles ou professionnelles. Si nous pensons que la demande reviendra en grande partie au cours des prochaines années, nous ne nous attendons pas à une reprise complète et la reprise partielle sera nettement plus lente en Europe.

Forts de ces recherches, nous sommes convaincus que la demande sera différente de celle d'avant. Davantage de personnes voudront voyager en train, rechercheront des compagnies aériennes respectueuses de l'environnement, et les voyageurs d'affaires partiront moins souvent mais pour de plus longues périodes.

Par conséquent, les acteurs du secteur doivent s'adapter rapidement à cette nouvelle normalité. Ils doivent chasser de nouveaux segments de clientèle, reconsidérer leurs modèles d'exploitation et mettre l'accent sur la durabilité. Ils doivent également développer leurs capacités numériques et renforcer leur coopération avec des partenaires voire des concurrents : train / avion, hôteliers et transporteurs terrestres ou aériens, aéroport et compagnies aériennes, etc.

Merci pour votre lecture. Pour en savoir plus, veuillez lire notre rapport détaillé, All Change : Comment le Covid-19 a bouleversé l'avenir de la mobilité longue distance ou contactez-nous.

Téléchargez l'étude complète ici

Register now to download the full study and learn more about the post-Covid challenges for travel industry players. Get also regular insights into Automotive and Transport & Logistic topics.

Autres lectures
Portrait of Didier Bréchemier
Senior Partner
Paris Office, Western Europe
+33 1 5367-0926
Portrait of Jan-Philipp Hasenberg
Senior Partner
Hamburg Office, Central Europe
+49 69 29924-6506